09 juillet 2012

Bye bye

end_polaDepuis plus d'un an je me suis dévoillée à travers mes voyages, mes sorties et surtout ma cuisine. Il est temps pour moi de mettre fin à ce blog. Si je continue, vous en saurez trop sur moi et je ne pourrais plus cultiver ce mystère autour de cette Carelita ;) Le fait de ne plus publier sur ce blog permettra aussi à mes proches de me demander directement mes recettes et de mes nouvelles ! Et pour les autres vous pouvez croire ce que vous voulez...je m'en fiche ;)

Posté par carelita à 22:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 juin 2012

Cupcakes tout cacahuètes

Avec ces délicieux cupcakes vous vous envolez directement aux États-Unis. Avertissements : Pour les manger, ne pas avoir peur de prendre du gras !

cupcake_cacahuetes_pola
Ingrédients :

Pour la pâte :
110g de farine
55g de beurre pommade
100g de sucre
1 oeuf
5cl de lait
1/2 sachet de levure
100g de pépites de beurre de cacahuètes

Pour le glaçage :
150g de beurre de cacahuètes
50g de beurre pommade
20cl de crème liquide
2cuil à soupe bombées de sucre glace
30g de cacahuètes caramélisées (type chouchou)

Préparation :

1/ La pâte: Préchauffez votre four à 200°c. Dans un saladier battez le beurre avec le sucre à l'aide d'un fouet électrique. Quand le mélange blanchit ajoutez l'oeuf, puis le lait. Mélangez la levure et la farine et l'ajouter au mélange. Doublez les moules à cupcakes de caissettes en papier. Les remplir de la pâte aux 2/3. Mettre au four 15 min. Sortir du four et mettre les cupcakes à refroidir sur une grille.

2) Le glaçage : Fouettez le beurre de cacahuète avec la crème. Ajoutez-y le beurre et le sucre glace tamisé. Mélangez bien. Mettez au frais 20-30 min jusqu'à ce que le mélange soit bien crémeux. Mettre dans une poche à douille. Une fois que les cupcakes sont bien froids, dressez le glaçage. Pilez grossièrement les cacahuètes caramélisées et parsemez-les sur le glaçage. Mettre au frais.

Posté par carelita à 19:51 - Curiosités Culinaires - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

22 juin 2012

le vrai clafoutis limousin

Pour un vrai clafoutis, mon conseil est de ne pas dénoyauter les cerises. Cela rehausse leur saveur (même si cela en embête certains !).

clafoutis_pola

Ingrédients :
500g de cerises noires françaises
4 oeufs
100g de farine
1 sachet de sucre vanillé
25cl de lait
40g de beurre fondu
1 petit verre à liqueur de kirsch (optionnel)

Préparation :
Préchauffez votre four à 180°. Beurrez un moule ou des ramequins. Lavez les cerises, équeutez-les et placez-les au fond du moule.
Versez la farine dans un saladier. Creusez un trou au milieu. Placez-y les oeufs, une pincée de sel, le sucre et le sucre vanillé. mélangez avec une cuillère en bois. Quand vous obtenez une pâte épaisse, délayez-la en versant peu à peu le kirsch, le lait et le beurre fondu. Versez sur les cerises.
Enfournez 35mn. Servir tiède ou froid.

 

 

Posté par carelita à 21:04 - Curiosités Culinaires - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

15 avril 2012

Berenice Abbott au Jeu de Paume

Entre portraits, photographies d'architecture et images scientifiques, Berenice Abbott (1898-1991) nous offre un témoignage de son époque en noir et blanc.

berenice_abbott Vue de nuit, New York - 1932


Tous les tirages que l'on peut voir au long de cette rétrospective sont d'époque et signés. Au début, on découvre plusieurs portraits de personnalités. Notamment, Eugène Atget, le père de la photographie documentaire que Berenice Abbott révéla au public. On voit un portrait de Berenice Abbott fait par Man Ray dont elle fut l'assistante lorsqu'elle arrive à Paris en 1921. Elle fit aussi sont autoportrait avec la même technique de distordions qu'utilisa André Kertész. Durant son séjour à Paris, elle gagne très bien sa vie grâce à ces commandes de portraits. Cependant, son retour à New-York en 1929 est un choc.
La ville est en mouvement et ne cesse de changer. Au même moment, elle subit la crise. Personne de souhaite faire de portrait. Elle se lance donc dans une projet gigantesque, celui de photographier la ville en mouvement. Grâce à des techniques difficiles (temps de pause très long, contre-plongée...), elle arrive à montrer l'immensité de New-York. Elle créé des scrapbook avec beaucoup de détails. Elle photographie aussi la construction du Rockfeller Center. La ville envahi l'espace et est éphémère. Lors du New Deal, en 1935, elle obtient une bourse de la part du Federal Art Progress. Elle est alors épaulée d'une dizaine de personnes qui documentent toutes ses prises de vue. Cela fait l'objet d'une exposition "Changing New-York" puis d'un livre du même nom. Berenice Abbott montre les changements de la ville en saisissant les contrastes entre l'ancien et le nouveau. La même année, elle parcourent la Route 1 et représente ce qu'elle appelle la  "scène américaine".
En 1958, elle collabore avec le MIT qui lui demande de faire des photos pour illustrer un ouvrage scientifique afin de relancer le secteur aux États-Unis qui est alors sous le choc du lancement du Spoutnik par l'Union Soviétique.


AiWeiweiEn même temps que l'exposition de Berenice Abbott, le Jeu de Paume propose de découvrir l'artiste Ai Weiwei. Cet artiste majeur de la scène artistique indépendante chinoise aborde la question des conditions sociales en Chine et dans d'autres pays. La visite commentée donne beaucoup de clés pour mieux comprendre cette exposition. En particulier, à quel point les gouvernements de ce type peuvent être pervers.


Juin 1994 - 1994

Jusqu'au 29 avril au Jeu de paume

01 avril 2012

Gâteau chocolat et spéculoos

Retrouvez à la fois le goût du spéculoos et le fondant chocolaté. A servir également avec une boule de glace pour faire passer le tout en douceur !

choco_speculoos_pola

Ingrédients :
25 spéculoos
200 g de chocolat
3 oeufs
4 cuillère à soupe de miel
130 g de sucre
150 g de beurre
40 g de farine
40g de poudre d'amande

Préparation :
Préchauffez votre four à 150°C. Mixez les spéculoos et mélangez la poudre obtenue au miel. Beurrez un moule à charnière et tapissez-le avec cette poudre. Tassez bien.
Faites fondre le beurre et le chocolat en morceaux. Ajoutez le sucre, la poudre d'amande, la farine et les oeufs.
Versez cette préparation sur la base de spéculoos et enfournez 20mn puis laissez reposer 10mn dans le four éteint. Laissez refroidir et placez au réfrigérateur.

Posté par carelita à 19:50 - Curiosités Culinaires - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

23 mars 2012

Muffins au beurre de cacahuètes et Snickers

D'accord c'est de la junk food...mais c'est pas mal du tout !

muffins_snickers_pola

Ingrédients (Pour environ 10 beaux muffins) :
210 g de farine
100 g de sucre
1/2 sachet de levure
1 pincée de sel
90 g de beurre de cacahuètes contenant des morceaux de cacahuètes
57 g de beurre fondu
2 oeufs
100 ml de lait
3 barres de Snickers coupés en petits morceaux

Préparation :
Préchauffer votre four à 200ºC. Dans un saladier, mélangez la farine, le sucre, la levure et le sel. Ajoutez le beurre de cacahuètes et mélangez à nouveau. Ajoutez le beurre fondu, les oeufs légèrement battus et le lait. Ajoutez-y les snickers. Mélangez à l'aide d'une cuillère puis remplissez vos moules à muffins. Enfournez pendant environ 20 minutes, jusqu'à ce que les muffins aient gonflés et soient dorés.

Posté par carelita à 13:16 - Curiosités Culinaires - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

05 mars 2012

Cake au Banania

Pour les fanas de Banania ! Perso, j'ai été élevée au Benco mais cela ne m'empèche pas de trouver ce cake ultra bon : fondant au milieu et croustillant au dessus.

cake_banania_pola
120g de Banania
120g de beurre
120g de sucre
120g de farine
3 oeufs
1 sachet de levure
sel

Préchauffez votre four à 180°. Mélangez la farine, la levure et le Banania dans un saladier. Fouettez le beurre ramolli avec le sucre. Ajoutez-y les oeufs et le sel. Enfin, ajoutez-y le mélange farine-Banania.
Versez la pâte dans un moule à cake beurré pendant 30mn puis 10mn à 160°.

Posté par carelita à 17:34 - Curiosités Culinaires - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

29 janvier 2012

Carrot cake fourré au cream cheese

Les carottes c'est bon pour la santé ! Voilà une bonne excuse pour déguster ce fabuleux gâteau :)

carrot_cake_polaIngrédients :
Pour le gâteau :
4 oeufs
60ml d'huile
180g de beurre noisette
1 cuillère à café de vanille liquide
280g de farine
300g de sucre
75g de noix
375g de carottes râpées (3 carottes environ)
1 cuillère à café de sel
1 cuillère à café de gingembre
On peut ajouter de la cannelle et remplacer les noix par des raisins secs (mais je n'aime pas ça !)
Pour le glaçage :
450g de cream cheese (type Philadelphia)
110g de beurre à température ambiante
1 cuillère à soupe de vanille liquide
240g de sucre en poudre

Préparation :

- Le beurre noisette :
Mettre le beurre dans une poêle à feu moyen. Le beurre va fondre, faire des bulles et du bruit. L'eau s'évapore. Il va ensuite commencer à se colorer (mélangez un peu). Dès qu'il est couleur châtaigne et que ça sent la noisette, transférez le beurre dans un bol pour arrêter la cuisson. Réservez.

- La pâte à gâteau :
Mélangez tous les ingrédients secs dans un saladier. Dans un autre saladier, battez (à l'aide d'un batteur électrique) les oeufs jusqu'à ce qu'ils blanchissent et deviennent mousseux. Ajoutez petit à petit l'huile, le beurre noisette et la vanille. Ajoutez les ingrédients secs dans ce mélange. Mélangez bien pour obtenir une pâte homogène. Ajoutez les carottes râpée et les noix.

- La cuisson du gâteau :
Soit versez la moitié de la pâte dans un moule à manqué beurré et fariné. Mettez au four 30mn à 180°. Répétez cette étape pour l'autre moitié du gâteau. Pour celui-ci, j'ai choisit cette option.
Soit faites cuire le gâteau en une seule fois. Une fois qu'il est cuit il suffit de le couper en 2 horizontalement.

- Le glaçage :
Battez le cream cheese et le beurre jusqu'à ce que le mélange soit lisse. Ajoutez petit à petit le sucre glace jusqu'à ce que le mélange brille.

- Le montage :
Mettez les 3/4 du glaçage sur une partie d'un gâteau. Posez l'autre gâteau dessus. Recouvrez avec le reste de glaçage et décorez. Laissez reposer une nuit au réfrigérateur pour le glaçage prenne bien.

Sources : Les 3 soeurs

Posté par carelita à 21:12 - Curiosités Culinaires - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

23 janvier 2012

Les Hiéroglyphes de Keith Haring au Musée en herbe

Le Musée en Herbe présente une exposition comprenant une soixantaine d'oeuvres originales de l'artiste Keith Haring. Une exposition pour les enfants mais pas que...na !

keith_haring_pola
Le Musée en herbe nous propose une balade au coeur du New-York des années 80 à la découverte des oeuvres de Keith Haring, street-artiste mort du SIDA à l'âge de 31 ans. Après des études de graphisme commercial, ses rencontres, avec Jean-Michel Basquiat ou encore Andy Warhol, l'incitent à développer son propre moyen d'expression : le street-art. Il peint alors sur tous les supports qui se trouvent à sa portée : voiture des 24h du Mans, portes de placards, TV, et même ses propres lunettes (un bon moyen de les customiser à souhait !). On peut notamment voir durant cette exposition un dessin à la craie provenant du métro new-yorkais, des panneaux travaux, des bâches en vinyles...
Il adore travailler avec et pour les enfants, son public préféré. Il créé de nombreux jouets. Pour rendre son art accessible à tous, Keith Haring créé en 1986 un Pop Shop avec divers objets dérivés à vendre.

A l'étage, se trouve une librairie avec des ouvrages super intéressants et des idées cadeaux pour les enfants. Jusqu'au 29 janvier 2012 on y admire également des oeuvres de Jef Aérosol (street-artiste originaire de Nantes). Ces portraits (Basquiat, Haring...) font plaisir à voir même si je préfère découvrir ses jolis dessins dans les rues parisiennes :)

Musée en herbe
21 rue Hérold – 75001 Paris

16 janvier 2012

Diane Arbus au Jeu de paume

Chaque photo de Diane Arbus provoque une émotion et le tout créé une atmosphère atypique. Elle réussi à chaque fois à capter le moment où ses sujets lâchent prise. Je peux franchement vous dire que c'est une des meilleures expositions photographiques que j'ai vu.

Arbus_ChildGrenadeEnfant avec une grenade en plastique dans Central Park, New York 1962


L'essentiel des 200 photographies présentées dans cette exposition ont été prises à New-York, là où Diane Arbus puise sont inspiration dans ses rues, dans ses parcs. Elle fait parti du courant de street-photographer des années 50 et 60. Ses photographies témoignent de cette époque aussi bien à travers les modes vestimentaires, les événements... Son œil, toujours en mouvement, réussi à tous les coups à capter le moment crucial, celui où les personnages lâchent prise.

barmaid_arbusL'artiste utilise beaucoup le flash aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur. Cette technique met en exergue certains éléments dans la photo, parfois des défauts. Certaines situations cocasses m'ont parfois fait penser aux photos de Martin Paar notamment la "Barmaid chez elle avec un chien en peluche" (Nouvelle-Orléans, 1964). Diane Arbus ne recadre jamais ses clichés d'où le bord noir visible du négatif. Elle opte également pour un grain de photos très gros qui génère une atmosphère de conte féerique. Les personnages qu'elle choisit de prendre en photos prennent aussi part à cette atmosphère. Il s'agit en effet, le plus souvent de personnages excentriques (hommes très maigre, géant, nain, jumelles, obèse...).

Un autre aspect très important chez Diane Arbus, et que l'ont remarque facilement, est la ressemblance et la symétrie. Les personnages sont très souvent pris par 2. On retrouve également à plusieurs reprises les thèmes de la transformation, du monde forain, de l'adolescence. Avant de mourir en 1971, elle se rend dans un foyer pour handicapés mentaux dans le New Jersey le jour d'halloween. Cette dernière série de photos "sans titre" est peut-être l'une des plus touchantes.

Les photos de Diane Arbus sont comme des secrets à découvrir : "Plus elle vous en dit, mois vous en savez."

Jusqu'au 5 février au Jeu de Paume

Posté par carelita à 17:11 - Curiosités Culturelles - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,